Rite Emulation

.

Rite Ecossais Ancien et Accepté

Rite Français

.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Grande Loge Provinciale de Conakry

  • Respectable Loge « UNITE 14 n°1 »; consacrée le 27 Mars 1993 sous les Auspices de la GLS et qui travaille au Rite Emulation le 4ème Vendredi à l’Orient de Conakry
  • Respectable Loge « KALOUM 23 n°2 »; consacrée le 20 janvier 1995 sous les Auspices de la GLS et qui travaille au Rite Emulation le 1er Vendredi à l’Orient de Conakry
  • Respectable Loge « NIMBA 24 n°3 »; consacrée le 20 janvier 1995 sous les Auspices de la GLS et qui travaille au Rite Emulation le 4ème Vendredi à l’Orient de Conakry
  • Respectable Loge « YACOUBA TOURE n°9 »; consacrée le 23 juin 2018 sous les Auspices de la GLNG et qui travaille au Rite Français le 4ème Samedi à l’Orient de Conakry

Grande Loge Provinciale de Kindia

  • Respectable Loge « GANGAN 31 n°4 »; consacrée le 11 octobre 1997 sous les Auspices de la GLS et qui travaille au Rite Emulation le 2ème Samedi à l’Orient de Kindia
  • Respectable Loge « TIMBO n°6 »; consacrée le 18 octobre 2003 sous les Auspices de la GLNG et qui travaille au Rite Emulation le 2ème Vendredi à l’Orient de Conakry
  • Respectable Loge « AXIS MUNDI n°7 »; consacrée le 18 octobre 2003 sous les Auspices de la GLNG et qui travaille au Rite Ecossais Ancien et Accepté le 3ème Samedi à l’Orient de Conakry
  • Respectable Loge « RIO NUNEZ n°8 »; consacrée le 5 septembre 2015 sous les Auspices de la GLNG et qui travaille au Rite Ecossais Ancien et Accepté le 1er Samedi à l’Orient de Kamsar

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mot du Grand Maître

Chers Amis,

Ces pages ont pour but de vous éclairer sur la Franc-Maçonnerie traditionnelle et régulière telle qu’elle existe à travers le Monde et telle qu’elle est pratiquée en Guinée.

Depuis des siècles, son message fraternel trouve un écho dans le coeur de millions d’hommes. Mais bien d’autres ont, sans le savoir, de profondes affinités avec elle. Ce sont tous ceux qui aspirent à une existence plus éclairée par l’esprit et à une quête personnelle ouverte sur autrui et sur le Monde et dégagée du poids des systèmes, tous ceux aussi qui éprouvent le sentiment que leur recherche personnelle serait plus enrichissante si elle pouvait s’insérer dans une communauté fraternelle, dans un Ordre porteur d’un message transcendant.

La Franc-Maçonnerie n’est pas une organisation monolithique. Chaque Juridiction fonctionne sous l’autorité d’une Grande Loge ; et chacune de ces Grandes Loges est indépendante, autonome et souveraine dans sa Juridiction. Elle présente un caractère original, avec des particularités d’usages qui reflètent dans une certaine mesure la mentalité ambiante et les traditions locales.

Ces Grandes Loges sont liées entre elles par un système de reconnaissances mutuelles et respectent un consensus quant aux principes et aux usages qui constituent l’indispensable base de la Régularité maçonnique.

La Grande Loge Unie d’Angleterre, qui est la plus ancienne et la plus importante, est acceptée par toutes les Grandes Loges Régulières du Monde comme « la Mère de toutes les Grandes Loges ». Elle n’a, il faut le préciser, d’autre action directe sur le plan international que celle d’accorder, refuser ou retirer sa « Reconnaissance ».

Mais le soin scrupuleux qu’elle met à respecter et à faire respecter les principes qu’elle a été la première à codifier au XVIIIème siècle, donne à ses décisions en ce domaine un poids et un prestige particuliers.

 

La Grande Loge Unie d’Angleterre a dès sa Consécration fait l’honneur de reconnaitre la Grande Loge Nationale Guinéenne comme seule autorité maçonnique sur le territoire national ; notre Obédience étant également reconnue par la quasi-totalité des Grandes Loges Régulières réparties dans le monde.

Il faut également souligner que les Constitutions maçonniques traditionnelles et régulières obligent les Francs-maçons à une parfaite loyauté à l’égard de leur pays et de ses autorités légitimes.

Ainsi, la Franc-Maçonnerie régulière s’interdit tout engagement dans les problèmes et les conflits du siècle, toute prise de position sur quelque problème « profane » que ce soit.
Pour illustration, elle ne peut être antireligieuse, dans la mesure où elle exige de ses membres la stricte croyance en Dieu, qu’ils sont libres de définir suivant les Religions Révélées.
Elle ne peut non plus être partisane sur le plan politique puisque cette attitude est d’abord une prise de position contraignante.

Elle s’écarte donc de ces préoccupations qui ne la concernent pas et interdit à ses membres d’apporter les « débats du dehors au sein des Loges » pour cultiver la sérénité, la tolérance et la fraternité entre eux.

Vous avez, chers Amis, tout loisir de parcourir ce site qui vous est dédié. Vous nous connaîtrez mieux ainsi que la Franc-Maçonnerie traditionnelle et régulière en Guinée et dans le Monde ; et vous pourrez nous joindre selon votre volonté, nous en serons heureux !

Nous resterons toujours à votre disposition !

Recevez, chers Amis visiteurs, mes plus cordiales salutations.

Le Grand Maître

 

HISTOIRE DE LA FRANC-MACONNERIE EN GUINEE

Sur notre continent, particulièrement en Afrique de l’Ouest ; la Franc-Maçonnerie est apparue au début du XIXè siècle au Libéria. Le premier Atelier, « l’Oriental Lodge » donna naissance à deux autres Loges, la « Loge de Saint-Paul » et la « Loge de Saint-Jean ».
Le Frère Amos, ex-esclave en Pennsylvanie, fut le premier Grand Maître en 1870 et le Frère Roberts, ex-Président de la République, lui succéda. En 1867 se constituait une Grande Loge du Libéria, qui en 1931, comptait dix Ateliers et cinq cents Initiés. En Sierra-Léone et en Gambie, La Grande Loge Unie d’Angleterre fonda sept Ateliers sous l’autorité d’une Grande Loge de District. Le premier Atelier, « Freetown n° 1955 » fut fondé en 1882.

Au Sénégal, la Franc-Maçonnerie est apparue en 1781 ; date à laquelle le sieur Jacques Charles Chorier reçut de la Grande Loge de France une lettre de constitution pour la Respectable Loge «Saint Jacques de la Vertu » qui à l’origine s’appelait « Saint-Jacques des Vrais Amis Réunis ».

En Guinée, les Francs-Maçons furent assez nombreux dans l’administration coloniale. Après la seconde guerre mondiale, ils militèrent, pour la plupart, pour l’indépendance des territoires africains d’outre-mer, et de plus en plus d’Africains rejoignirent les Loges.

Après 1960, l’année des indépendances, la Franc-Maçonnerie continua à essaimer, en s’africanisant et en s’émancipant par rapport aux Obédiences européennes. Dans plusieurs pays africains francophones, des Obédiences nationales se créèrent.

En 1968, la Grande Loge Nationale Française entreprit de faire renaître après une éclipse de 91 ans, la Maçonnerie Régulière au Sénégal, créant la première Loge Régulière d’Afrique noire francophone, sous le nom distinctif de « Kumen 133 » à Dakar.

En 1972, la Grande Loge Nationale Française créa le District d’Afrique Noire,
Puis en 1981 à sa division en trois Districts autonomes : ceux du Bénin (regroupant le Togo et le Bénin), de Côte d’Ivoire et enfin du Sénégal.

Le District du Sénégal, étendit à son tour cette Maçonnerie de Tradition au Congo, au Burkina-Faso, à la Guinée en 1988, à la République Centrafricaine et au Niger.

La Grande Loge Nationale Française consacra la Grande Loge du Sénégal en janvier 1993.

Celle-ci, en présence de la Grande Loge Nationale Française et de nombreuses autres Grandes Loges régulières, consacra à son tour le 18 Avril 1998 la Grande Loge Nationale Guinéenne.

C’est ce jour, lors d’une cérémonie solennelle tenue à Conakry, que la Grande Loge Nationale Guinéenne fut admise dans le concert des Puissances Maçonniques Régulières, rejoignant ainsi plus de huit millions de Maçons Réguliers répartis sur les cinq continents.

Pour être exhaustif, rappelons cependant qu’en Guinée, le Grand Orient de France avait accordé le 5.02.1907 une patente à une Loge « Les Pionniers du Niger » mise en sommeil en 1913. Le 5.10.1916, la Grande Loge de France avait créé « L’Etoile de Guinée » qui vécut jusqu’en 1939. En 1957, le Grand Orient avait constitué une autre Loge, « Les Amis Réunis » dont les travaux furent suspendus durant le régime révolutionnaire au début des années 1960. Nombreux furent les hommes de valeur qui y appartinrent.